Le VTT dans le 31 - Un peu d'histoire   

Retour
Début des années 90, dans la Haute Garonne, le vtt prend de l'ampleur et se développe.
Les premiers clubs vtt commencent à s'organiser et à proposer des randonnées ou des courses.
Ce sont souvent des clubs cyclotouristes qui ont une section vtt structurée à l'intérieur de l'association.
Ils sont affiliés à la FSGT.

En 1993, l'idée de départ, tient comme souvent, à la bonne volonté de quelques personnes
qui anime le vtt au sein de leur club.
Ils se retrouvent régulièrement sur les randonnées et décident de mettre en commun les forces vives qu'ils représentent
en créant un groupement de club qui va rassembler le vtt dans le 31.
Parmi ces quelques personnes, on retrouve Alain RIEU, Didier CAILHOL, Jean Paul ROQUES, Didier THOMAS
et autres animateurs de section VTT au sein de clubs cyclotouristes.
Ainsi la Commission VTT31 voit le jour et s'organise pour créer un lien entre les différents clubs.
Elle innove en permanence, refuse le conformisme et favorise les initiatives
tout en faisant la promotion des idées chères à la FSGT : Le sport pour tous en toute convivialité.
Le premier vrai calendrier VTT31 est émis en 1994, imprimé par la Poste
avec déjà les premiers partenariats dont la majorité des magasins de cycles toulousains :
La Cyclerie, l’atelier du Cycles, Cyclart et Neway.
Cette entité se structure et arrive à créer une grande dynamique envers le vtt
et cet élan accompagne la création de clubs VTT
(Les Pignons Voyageurs, les Mollets Toulousains, le Stone Rider Team, la Roue Verte).
Elle poursuit et étoffe son groupe en récupérant sur les divers sentiers vtt
des noms comme Jean Pierre BOYALS, Raymond PORTERIE, Renaud DANGREMONT,
François CARDONA,  Charles SISTACH et Robert TENEZA
qui joueront un rôle important au sein de cette Commission.
Le calendrier se structure, propose des randonnées et des compétitions reliées par des challenges
et a pu compter jusqu'à une trentaine de clubs présents à ce calendrier,
qui organisaient un nombre équivalent d'épreuves tout au long de la saison.

Cette organisation de bénévoles, va même jusqu'à créer un journal mensuel, le Vert Lisant,
qui prend le relais de la revue Cycl'oc.
Cette gazette passe en revue la passion qui unie les clubs.
Elle fourmille de bons mots, d'anecdotes, de comptes rendus ou de dessins croquant la vie du vtt dans la région.

La Commission VTT31 a pu mettre en œuvre en 1999, un challenge XC (jusqu’à 6 épreuves)
un challenge de Raids dans la région, le Trophée Raid Pyrénéen
et ensuite dans le même esprit, quelques années plus tard, la Raid Cup Occitane.
En l'an 2000, elle profite du passage dans le vingt et unième siècle pour proposer
et obtenir l'organisation du championnat de France national FSGT à Bouconne. Une belle réussite d'ensemble.

Quelques raids multisports réservés aux enfants
sont également présents au calendrier au début du nouveau millénaire.
Ce groupement de club poursuit son activité toujours avec une belle continuité
et tente de faire partager le vtt dans la Haute Garonne
avec de belles épreuves qui attirent toujours autant de pratiquants.

Plus près de nous, depuis 2006 environ, Jean Louis OUSSET s'est occupé de la Commission VTT31
en lui apportant toute sa bonne volonté et son dynamisme.
Il est à l'origine de la création de la Journée Salon et Test qui se tient à Bouconne chaque année depuis 3 ans.
Une occasion de réunir les partenaires La Cyclerie, Culture Vélo Blagnac, Cycles Motard et Jolly Cycles
qui composent un petit salon et permettent surtout aux pratiquants
de venir tester des vtt sur le terrain.

Petit à petit malgré tout au sein de la FSGT, le vtt loisir perd chaque année des clubs affiliés
et par là même des licenciés.
La fédération avait su attirer les groupes vtt il y a quinze ans
pour se fédérer entre eux au moyen d'une Commission qui a toujours bien fonctionné.
Mais la Commission ne peut vivre que parce que les clubs y apportent leur bonne volonté,
et ont surtout envie de se rassembler pour mettre en commun
des idées, des moyens, des compétences ou encore permettre à de jeunes clubs
de s'intégrer dans ce mouvement qui peut les aider à se développer.

Au fil des années, les pratiques s'individualisent, la compétition disparait, les clubs ne s'impliquent plus que très peu
dans la Commission et les animateurs s'essoufflent.
De moins en moins de personnes veulent participer à la vie associative.
A l'inverse des pratiquants cyclotouristes qui sont tous licenciés
et arrivent à structurer des commissions avec un groupe important de clubs,
le vtt loisir a énormément de pratiquants non licenciés
qui ne souhaitent pas se lier à un club ou à une fédération.
La pratique de cette forme de vtt reste très libre, et n'obéit à aucune règle de fonctionnement commune
que l'on peut trouver dans d'autres disciplines.
Les vététistes qui sont demandeurs ou consommateurs, se rendent sur les épreuves organisées
en fonction de leur envie et de ce qu'ils vont où souhaitent y trouver en matière de parcours.
Ils ne tiennent pas compte de la fédération ou du club organisateur.

Le nombre de licenciés Vtt31 (FSGT) en 2005 était de 370.
Il est de 250 environ depuis deux ans pour une douzaine de clubs affiliés.
Ces licenciés FSGT, ne vont que très peu sur les épreuves du calendrier VTT31.
Sur deux cents cinquante participants (en moyenne) à une épreuve,
quarante pour cent à peine sont licenciés et sur ces licenciés,
même pas la moitié sont des licenciés FSGT.
Ce sont donc aussi les licenciés de toutes les fédérations qui participent aux épreuves VTT.
Tout comme les licenciés FSGT vont sur les manifestations des autres fédérations.
Le potentiel de vététistes est quant à lui, grandissant
car le nombre de participant sur les épreuves organisées par les clubs affiliés FSGT 31
est en augmentation avec plus de 4000 participants par an pour une quinzaine d'épreuves en moyenne.

En 2008 et 2009, la Commission Vtt continue malgré tout son activité
mais avec toujours aussi peu de clubs qui s'impliquent, les réunions mensuelles sont désertes
seuls quatre ou cinq clubs sont présents et il devient difficile de prendre des décisions quant à l'avenir.
La fin d'année voit à nouveau une paire de club qui ne souhaitent plus prendre d'affiliation.

Visiblement, les clubs vtt n'ont plus trop envie, n'ont pas le temps
ou ne sont plus intéressés pour se réunir régulièrement au sein d'une commission

Au sein de VTT31 on va tenter de faire simple
Un calendrier avec les clubs qui voudront être présent et un site régulièrement mis à jour
Si certains sont intéressés pour faire plus et mettre des choses en commun, ça pourra se faire.

Bon Vtt
Retour